Vivez-vous dans l’extrême ?

Si vous me connaissez bien, vous savez que je mange très sainement.

Je commence mes journées avec des smoothies et jus verts, je mange des légumes et du poisson, je ne bois pas d’alcool et j’évite les aliments qui « volent » mon énergie.

Pour moi, notre énergie est la chose la plus importante.

Sans énergie, je ne peux ni donner le meilleur de moi-même en tant que Coach, ni contribuer à améliorer la qualité de vie des gens.

Cependant, je ne crois pas aux extrêmes excessifs !

Et voici la preuve ! 🙂

maxpainchocolat

Connaissez-vous ces gens qui vivent dans l’extrême tout le temps ?

En général, ils sont imbuvables et trop souvent emprisonnés dans leur extrême.

Voilà mon point de vue : un extrême excessif n’est pas sain.

Que ce soit le travail, la nourriture, les loisirs, ou même l’humanitaire,  quand nous restons trop longtemps dans un extrême, cela devient insoutenable, ce n’est tout simplement pas durable dans le long terme.

Attention, je crois aux extrêmes !

C’est en fait la fondation de la réussite.

Par exemple, pour développer un muscle, vous devez chercher l’extrême.

Vous devez chercher la limite que peut soutenir votre muscle, puis aller le pousser au-delà de sa limite.

J’aime souvent dire en séminaire : « Quelle est la pompe qui développera le plus votre muscle entre la 1re et la 10e pompe ? »

Un millier de personnes présentes répondent en cœur  : « La 10e ! »

À quoi je rétorque : « Non, la 11e ! »

Vous ne pourrez pas croître et devenir un meilleur être humain si vous ne cherchez pas votre limite, votre extrême.

Pour gagner en vitalité, vous devez devenir extrême en allant au-delà de votre limite : arrêter les aliments qui vous volent votre énergie et commencer à vous dépasser physiquement.

Pour améliorer vos finances, vous devez devenir un peu extrême dans votre manière de travailler et de gérer votre argent. Vous devez faire des sacrifices et commencer à changer votre manière de penser et d’investir.

Mais cet extrême a besoin de repos parfois.

Par exemple, je crois beaucoup en l’éthique du travail.

Travailler fort dans un métier qui nous passionne est non seulement nécessaire pour réussir, mais c’est aussi épanouissant.

Le travail forge notre caractère et après une bonne journée de travail, nous nous sentons fiers et épanouis.

Malheureux sont ceux qui vivent à travailler de moins en moins, ils perdent jour après jour la flamme de la passion et se reposent dans leur petite zone de confort. (Cela sera le sujet d’un prochain article 🙂 )

Cependant, si vous travaillez à l’extrême sans prendre des micropauses ou des moments pour totalement vous relaxer, c’est comme croire que vous pouvez prendre votre voiture et faire toute l’Europe sans jamais aller à la station essence !

Si vous avez vécu, ou si vous connaissez quelqu’un qui a déjà vécu un « burn-out », vous savez très bien de quoi je veux parler…

L’extrême est positif et nécessaire pour améliorer notre qualité de vie ; cependant un extrême excessif est insoutenable et fera l’effet inverse tôt ou tard.

Vivez avec un esprit d’excellence, mais rappelez-vous que vous avez besoin de faire parfois des petites pauses ou des petits écarts sur le chemin de l’excellence.

La route sera alors bien plus agréable et à la fin, vous serez gagnant.

Au passage, le pain au chocolat était délicieux et je n’en avais pas pris depuis plus d’un an !

Pour toute question contactez notre Service Conseil : serviceconseil@reussitemax.com  ou au +33 (0)9 70 170 570

À votre réussite,

Max Piccinini 

Peak Performance Coach

Expert en Stratégies de la Réussite

Fondateur de ReussiteMax

P.S: si vous avez aimé cet article, partagez-le et écrivez vos pensées ci-dessous.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.