Articles

(Français) Capsule Réussite 8: Comment attirer la réussite à vous!

Et vous, attirez-vous la réussite à vous?
Marquez votre commentaire tout en bas!
Au plaisir de vous lire!

Texte/Transcipts:

Bonjour, ici Max Piccinini catalyseur de réussite.
Alors il y a beaucoup de gens qui m´écrivent et qui me disent mais comment on fait pour réussir, qu´est-ce qui fait la différence entre la réussite et l´échec, etc… qu´est-ce qui fait qu´on réussit?
Alors je vais vous dire une chose, un grand secret…
La réussite ça s´attire et pour cela vous devez devenir quelqu´un d´attirant. Donc contrairement à ce qu´on croit, parfois on croit que ça arrive par chance, on croit que la réussite c´est parce que…bref qu´on a de bonnes opportunités, ce genre de chose…Vous savez quoi c´est en changeant soi-même. C´est quand vous devenez quelqu´un d´attirant vous allez commencer à attirer la réussite. Donc vous devez devenir littéralement comme un aimant. La réussite ça s´attire comme un aimant.
Imaginez-vous que vous êtes un aimant qui marche qui marche dans la rue et votre posture, vos mots, vos gestes, vos actions, votre attitude, vos valeurs, tout ça va déterminer si on va vouloir travailler avec vous, faire du business avec vous, réussir avec vous, faire des partenariats, travailler avec un banquier tout ce qu´il faut…Tout cela ça à voir avec votre attitude, avec votre manière d´être.
Donc devenez quelqu´un d´attirant, c´est mon message pour vous. Vous devez littéralement vous dire que pour devenir une meilleure version de vous-même, vous devez littéralement faire un relooking mental. Vous voulez et devenir plus attirant pour les autres.
Je vous souhaite tout le succès, toute la réussite et au plaisir de vous retrouver sur une prochaine capsule vidéo.

Partagez et Ecrivez votre commentaire ci-dessous!

(Français) Un des plus grands secrets de la Réussite…

Photo Jack Canfield Le Secret et Max Piccinini Bouillon de poulet pour l'ame

Photo Jack Canfield Le Secret et Max Piccinini Bouillon de poulet pour l’ame

Voici l’un de mes mentors: Jack Canfield, Créateur et Auteur de Bouillon de Poulet pour l’âme (vendu à 500 millions d’exemplaires), l’un des maîtres du film « Le Secret » et une légende dans le développement personnel.

Je ne cesserai de croître personnellement, c’est une habitude gagnante que j’ai crée et qui me permet d’aller de plus en plus haut, dans tous les domaines de ma vie.

Et qui peut dire où est le sommet?

Où que vous soyez, vous pouvez toujours progresser, devenir une meilleure personne ou un plus grand leader.

Pour ma part, j’investis personnellement 10% des mes revenus à me développer dans tous les domaines de ma vie.

Je dirai que c’est l’une des meilleures habitudes que j’ai crée et c’est clairement LE MEILLEUR investissement que je puisse faire dans ma vie.

Pour nous sentir heureux et nous réaliser, nous avons besoin de CROITRE, de se développer constamment.

Trouvez un mentor.
Trouvez des mentors à qui vous désirez ressembler.
Participez à un séminaire de développement personnel.

Prenez exemple sur eux, apprenez d’eux, étudiez les clés de leurs succès, et appliquez les dans votre vie.
Votre vie prendra alors une toute nouvelle dimension.

Parfois un livre ou séminaire de 2 jours peut transformer votre vie et vous mettre sur les rails de la réussite et du bonheur.

La réussite n’arrive pas par hasard.

Et si vous désirez être heureux et vous réalisez pleinement, engagez-vous à prendre une nouvelle habitude d’investir une partie de vos revenus pour croitre et devenir « une meilleure version de vous-même ».

Je suis curieux, avez-vous un mentor?
Combien investissez-vous chaque mois ou année dans votre développement personnel?
En quoi cela vous aide dans votre vie?
Quelle est la décision que vous prenez maintenant pour vous développer encore plus et mieux?

Partagez cet article et ecrivez votre commentaire ci-dessous, au plaisir de vous lire!

(Français) Changez votre état d’esprit!

Cessez de regarder ce qui ne va pas.

La majorité des gens amplifient des problèmes minimes en des problèmes GIGANTESQUES.

Ces petits problèmes deviennent tellement grands à votre esprit qu’ils cachent les choses importantes et essentielles de votre vie.

C’est comme ça que les gens passent à côté de leur vie.
Voir et amplifier les petits problèmes chez eux et chercher les problèmes chez les autres… pour finalement finir sur leur lit de mort et se rendre compte qu’ils sont passés à côté de l’essentiel.

Ne faites pas partie de ces gens là.

Voyez CE QUI VA dans votre vie.
Tournez chaque problème en opportunité de grandir, de croitre et devenir meilleur.
Ne cherchez pas en permanence vos problèmes et ceux des autres.
Gardez toujours l’essentiel à vos yeux et dans votre coeur…

Votre vie vous en remerciera 🙂

Max Piccinini interview Marcelle della Faille, la Reine de la Loi d’Attraction

Max Piccinini Interview Marcelle della Faille

Pour accéder au site de Marcelle :
www.loi-d-attraction.com

Transcripts videos
Max Piccinini : Ici c´est Max Piccinini et je suis en compagnie d´une merveilleuse personne que je vais vous présenter dans un instant. Alors je suis catalyseur de réussite et je vous parle d´ici d´une magnifique villa qui s´appelle la villa st George à Cannes. Et c´est avec un grand plaisir d´interviewer une véritable experte dans la loi d´attraction et d´abondance, et j´aime personnellement l´appeler la reine de la loi d´attraction, et je peux vous dire quand je l´ai entendu sur scène il y a quelque temps, s´était vraiment impressionnant de voir la sagesse, les justes mots, cette personne est une auteure, auteure à succès de plusieurs ouvrages sur la loi d´attraction, sur le succès, sur le bonheur. Une femme qui a plein de sagesses, qui a beaucoup de choses à vous transmettre. Qui sera présente lors de l´événement doublé à Paris. Un véritable honneur et plaisir d´accueillir notre reine de l´attraction : Marcelle della Faille !

Max Piccinini : Marcelle tu es là ?

Marcelle della Faille : Oui je suis là…

Max Piccinini : Eh bien un grand merci de prendre du temps pour nous transmettre ton histoire à succès, quelques clés, lors de cette interview, tu nous parles d´où actuellement ? De chez toi ?

Marcelle della Faille : Oui je suis à Avignon, au Nord d´Avignon, dans un petit village pas loin de «  Château neuf du pape » donc je suis en vacances toute l´année.

Max Piccinini : C´est magnifique, quelle belle région cette Provence…
probablement une des plus belles régions du monde.
Marcelle della Faille : Oui…
Max Piccinini : Ecoute merci à toi déjà de prendre un peu de temps, parce que tu es tellement occupée, tu as des coachs, tu as du monde à réussir…Tu as toujours des projets, aussi des livres à écrire et le genre de chose comme ça. Alors comme tu le sais les gens qui nous écoutent dans cette interview, sont des gens qui ont des rêves, des projets à réalisé, et réalisent que parfois qu´ils ont des difficultés et parfois ils se disent pourquoi je n´ai pas le succès que je voudrais avoir, pourquoi ca ne décolle pas, pourquoi je suis bloqué ? Donc cela pourrait être intéressant à travers ton histoire de nous donner aussi quelque clé, qu´est ce qui a fait aussi la différence pour toi, qui en quelque sorte tu es partie de rien et ce qui fait que maintenant tu es vraiment une coach à succès avec vraiment un fort succès dans ton activité.
Donc dis-moi un peu déjà, d´où viens-tu, comment as-tu démarré en quelque sorte dans la vie ?

Marcelle della Faille : Je suis issue d´une famille belge très moyenne je dirais, donc j´ai eu une éducation très classique et je me suis dirigée vers le salariat parce que c´était une espèce de mantra de mon père, trouve-toi un emploi, achète-toi une maison, fais ta retraite et puis c´est bon !

Il avait vécu des hauts et des bas dans sa vie qui avait fait qu´il avait tenté de développer une activité… Ça n´avait pas fonctionné…donc il était revenu dans la sécurité avec cette peur que cela ne fonctionne pas. Ca venait d´une profonde sagesse malgré toute l´humilité. Mais je suis partie dans cette voie-là.
J´ai fait des études de traduction, puisque j´adore les langues, j´adore le contact avec les autres cultures, etc. Et mon premier poste s´était mi-temps traductrice, mi-temps secrétariat et puis le secrétariat à pris de plus en plus d´ampleur…et je me suis dit non ce n´est pas mon choix, j´ai donné mon préavis pour quitter mon emploi et aller vers mon rêve. Et pendant ce laps de temps je n´avais pas de travail et je me suis achetée un ordinateur à l´époque s´était encore un gros appareil…Et j´ai commencé à écrire. Et j´ai vraiment aimé cette vie là. Je me levais quand je voulais, je passais mes journées à écrire, je laissais venir la créativité, les idées, etc. Waw ! Si je pouvais vivre de l´écriture. Et à l´époque s´était impensable évidemment, et donc j´ai repris un travail, j´ai travaillé comme intérimaire puisque j´aimais bien changé. Et un jour je me suis lancée, j´ai rencontré mon mari qui était entrepreneur et donc j´ai suivi son modèle à lui ! J´ai quitté le modèle de mon père pour suivre le modèle de l´autre homme de ma vie. Et donc avec son soutien j´ai développé mon activité en tant que traductrice professionnelle mais avec énormément de haut et de bas…Un stress constant, des délais très très courts. Donc je travaillais jour et nuit, j´avais des enfants en bas âges que j´allaitais tant bien que mal, etc. Donc s´était très très difficile…Et un jour j´ai dit non ça suffit, et c´est là que j´ai vraiment cherché de nouvelles pistes. Je me suis dit que ce n´est pas possible que la vie soit aussi dure. Il y a un moyen plus aisé et plus facile.
Et tout a commencé comme ça.

Max Piccinini : Tu as commencé en quelque sorte de te dire, maintenant j´en ai marre d´en avoir marre en quelque sorte, et tu t´es dit ok il doit y avoir un autre moyen. Tu as commencé à avoir une sorte de croyance, de te dire il doit y avoir quelque chose d´autre, tu as commencé à penser et à voir le monde autrement, à chercher autre chose.
Marcelle della Faille : C´est-à-dire que déjà de nature je suis quelqu´un de très optimiste, je suis quelqu´un de très visionnaire et je ne comprenais pas que ce soit aussi dure d´arriver à mes rêves, à manifesté mes rêves. Je me suis dit je suis sur la mauvaise voie, la voie la plus dure, il doit exister une voie plus facile. Et ça c´est devenue très clair pour moi. Peut-être que le fait d´avoir eu des enfants, etc. ma ramené sur le côté nature, qui finalement quand on regarde la nature tout semble très facile dans la nature, c´est vrai il n´y a rien de compliqué…

Max Piccinini : C´est vrai…
Marcelle della Faille : Et donc je me suis dit qu´on est sûrement en train de couper les cheveux en quatre quelque part, cherchons la voie aisée… Ça a été mon manque…

Max Piccinini : Est-ce que tu penses que c´est ça qui arrête beaucoup de gens, qui ont une sorte de croyance, que c´est ce qu´ils ont appris à dire, que la vie est dure et c´est comme ça …Tu penses que c´est ça ?

Marcelle della Faille : Mais je pense que c´est vraiment imprégné dans nos cellules et je le vois déjà avec mes filles qui deviennent adolescentes aussi, à l´école si par exemple elles peuvent obtenir des informations sur internet, c´est trop facile, c´est considéré comme trop facile, on doit leur dire d´aller plutôt dans une bibliothèque, donc de faire tout un trajet, perdre du temps, etc. parce qu´ils considèrent que c´est trop facile…et je suis étonnée parce que bon les nouvelles générations ont intérêt à suivre les nouvelles technologies au contraire et d´utiliser cette aisance pour avancer, et manifesté leurs rêves.
Donc c´est vraiment imprégné depuis tout jeune dans nos cellules, que plus la vie est difficile, plus on arrive à dépasser les obstacles, à lutter, etc. Là on est auréolé de gloire et c´est ce qu´on voit finalement, les statuts des grands hommes c´est toujours les statuts de personnes qui ont combattu, qui ont lutté, qui ont eu la vie dure, c´est vraiment dans la culture actuelle et heureusement que de plus en plus de personnes se rendent compte que non ça  suffit, que l´être humain à suffisamment souffert, il y a une voie plus aisée et plus facile.

Max Piccinini : Et donc au moment où tu as commencé à changer ça, tu as pu commencer à voir qu´en prenant en question moins d´efforts, c´est ce que j´ai vraiment vu ce que tu représentais, tu es la personne qui est … on appelle ça en anglais être dans le « flow », tu es dans le moment, tout vient à toi…tu es vraiment ce que tu représentes, c´est ce côté où tu n´as pas besoin de forcer les choses pour atteindre…est-ce que tu as commencé à avoir ça dans ta vie ? Explique-nous comme ça, comment tu es passé toi de quelqu´un de dur dur… à travailler dur pour pas grand-chose, tu as commencé au contraire à retourner les choses, et commencé à avoir les choses qui viennent à toi et commencé à avoir beaucoup de succès avec moins d´efforts ?
Marcelle della Faille : Tout simplement parce que j´ai lancé cette intention d´avoir une vie plus aisée et plus facile. C´est vraiment le fait de lancer l´intention qui fait qu´à un moment j´ai attiré à moi, je vais le dire franchement, on avait chacun un travail d´indépendant, toutes les croyances liées aux entrepreneurs indépendants… « Vous êtes fou…vous êtes indépendant, vous n´allez jamais vous en sortir, les banques ne vont pas vous suivre, vous n´allez jamais vous racheter une maison, etc….les impôts et tout…et tout ! C´est vraiment les grosses croyances, et moi je me disais non je suis sûr qu´il y a un moyen de s´en sortir, et qu´au contraire on peut même avoir plus de succès en tant qu´indépendant qu’en tant que salarié, j´avais cette conviction-là à l´intérieur de moi-même sans l´avoir vécu puisque mes parents n´étaient pas du tout dans ce mode de fonctionnement là.
Mais ce qui s´est passé c´est qu´on a cherché un troisième travail, on avait encore cette croyance qu´il fallait travailler pour gagner plus ! Et donc on a cherché à faire un travail en plus sur le côté, alors qu´on était déjà débordé tous les deux que ça ne suffisait pas. Et on est tombé sur une annonce pour du marketing de réseau justement, et à l´époque s´était R.B .A.L.F, on ne connaissait pas du tout le marketing de réseau, on est allé à une réunion et on s´est laissé emporter par l´élan et on s´est retrouvé entouré de personnes qui croyaient en la réussite, qui voulaient réussir, qui parlaient d´argent, qui parlaient de succès, qui parlaient de niveaux de succès, et surtout qui nous ouvraient toute une littérature toute neuve pour nous ! La littérature du succès, la littérature de la foi en soi, la foi en nos capacités, tout ce qu´on n’avait jamais entendu dans la société !
Et donc c´est là qu´il y a eu un rendez-vous que je dirais miraculeux ou magique, c´est que lors d´une de ces réunions, on a reçu une petite brochure, où plusieurs personnes expliquaient comment elles étaient devenu millionnaires avec le marketing de réseau. Et moi mon but ce n´était pas de faire du porte-à-porte, ou de vendre des produits, de nouveau dans la difficulté et recevoir des claques de personnes qui ne veulent pas recevoir les produits ! Mais s´était que se soit aisé, que se soit par internet puisque mon but s´était de pouvoir m´occuper de mes enfants, travailler de chez moi. Et cette personne expliquait, s´était une Américaine qui avait réalisé son rêve de vivre à Hawaï qui est une des villes les plus chères au monde…en faisant une seule chose, s´était vibrer la joie le plus possible chaque jour ! Et s´était si simple, et elle partageait tout ça sur son blog…s´était gratuit tout le monde pouvait aller voir, et chaque jour elle déposait une anecdote où elle montrait comment elle avait transformé un contraste pour être justement dans ce «  flow »dont tu parlais, de la joie et du bien-être. Et c´est comme ça qu´elle attirait des clients, c´est comme ça qu´elle est devenue experte, qu´on faisait appel à elle pour parler dans des colloques etc. Et je me suis dit c´est ça que je veux !
Et donc je l´ai utilisé comme premier model en fait. C´est pour ça que c´est important ces rendez-vous là, de se dire bon là il y a quelqu´un que j´admire, et plutôt que de jalouser ou d´envier entre guillemets la personne je vais voir qu´est ce que j´admire chez elle que j´ai déjà en moi et que je pourrais développer d´avantage. Et c´est ça que j´ai fait en fait.

Max Piccinini : Donc tu as commencé à modelé quelqu´un, tu te connecte à elle au lieu de dire, oui, que c´est n´importe quoi…tu t´es dis j´ai envie d´être cette personne, donc tu as commencé à travaillé ton talent, perfectionné ton talent pour pouvoir devenir cette personne en quelque sorte.

Marcelle della Faille : C´est ça, j´ai commencé à faire un peu comme elle, à me dire ah ben oui tiens, je suis dans le file à la quête qui est un peu longue, mais plutôt que de râler je vais voir tiens pourquoi est-ce que justement là maintenant, j´ai du temps devant moi ? Et pourtant c´est simplement pour pouvoir avoir un échange avec quelqu´un qui va me donner une idée pour une nouvelle action à mettre en place ou simplement être dans l´instant. Et puis cette personne m´a mise aussi en contact avec un livre que j´ai traduit qui était le « XXX » qui a été traduit par « la science de l´enrichissement » et là il y eu un concours de circonstances qui a fait que ma traduction qui se vendait comme-ci comme- ça au début, a bénéficié de l´effet du film secret, puisque dans le film, la productrice explique bien que c´est grâce à ce petit livre qu´elle a décidé de lancer ce projet du secret. Donc tous les Canadiens anglophones qui n´avaient pas accès à la traduction cherchaient la traduction de et donc on achetait ma traduction à moi. Et donc j´ai bénéficié de cette vague, parce que juste après j’avais traduit la «  clé de la maitrise » qui était aussi promue par le secret, puis j´avais publié mon propre livre sur « le secret de la loi de l´attraction » donc ces trois livres ont bénéficié de cette vague, qui s´était comme ça que tout a démarré.
Mais je dirais que c´est vraiment au départ, je me disais que ca suffit je ne veux plus croire que ça doit être difficile…ça a été le déclic.
Max Piccinini : Tout a changé à ce moment-là.
Marcelle della Faille : Tout a changé à partir de là, et quand je le dis dans mes ateliers de mes formations, il y a des personnes qui sont étonnées qui disent mais, est ce que c´est possible d´avoir une vie aisée facile ? Donc c´est pour dire que dans la société il y a encore beaucoup de personnes qui ne peuvent même pas s´imaginer que la vie peut être facile.

Max Piccinini : Et comme quoi forcément les croyances égale réalité, je veux bien dire ça, et si quelqu´un le croit ça deviendra réalité pour lui-même…tout vient de changement de croyance, ce que tu enseignes tellement bien. Tiens parlez- nous un peu de…est-ce que tu as eu des difficultés dans ta carrière ? Et si oui, comment tu les as surmontées ?
Marcelle della Faille : Alors j´ai eu beaucoup de difficultés, j´en ai encore aujourd´hui, moi je les appelle contraste parceque c´est moins lourd…

Max Piccinini : …j´aime ce mot.

Marcelle della Faille : Je dirais que la première difficulté pour moi a été le fait de choisir ma voie, ça a été ma première difficulté parce que je suis quelqu´un entre guillemets bonne en tout, donc j´ai un niveau pas d´excellence mais un niveau de facilité, dans différents domaines et donc j´avais du mal à me dire mais qu´est ce que je suis venu faire sur Terre, j´avais du mal à choisir, et puis un jour je me suis dit là aussi, ce n´est pas une difficulté, probablement que ça m´ouvre vers quelque chose de tout nouveau que je n´ai pas encore entendu et j´ai imaginé ça comme un puzzle, je me suis dit bon qu´est-ce que j´aime faire ?
J´aime les langues, j´aime voyage, j´aime le développement personnel, j´aime l´informatique, etc.
Et je me suis dit comment créer quelque chose qui réunit tout ça? Mais je ne voyais pas sur les marchés dans tous les cas d´emploi, qui me permettraient de faire tout ça. Et je me suis dit je vais laisser l´univers m´apporter la solution et là je suis en train de faire exactement ce que j´aime. Je parle en anglais, je parle en français, je voyage, je fais du développement personnel, je suis en contact avec les gens, mais je suis aussi seule de temps en temps et j´ai aussi besoin de cette solitude. J´avais vraiment envie de ces besoins-là.
Donc je pense qu´aujourd´hui qu´on est à un moment où chacun est là pour créer son emploie, créer son activité et qu´on ne doit pas nécessairement l´a trouvé dans ce qui est offert dans la société parce que la société ce qu´elle nous offre est lié à des consciences faciles, à un niveau de conscience facile. De plus en plus de personnes dans le développement personnel, ils ont déjà au-delà de ce qu´ont les croyances de la société.
Donc c´est un merveilleux moment pour créer son activité. Alors une autre difficulté c´est qu´une fois que ça a commencé à prendre de l´ampleur, je suis arrivée à une espèce de plateau. Donc j´avais du succès, je faisais ce que j´aimais, j´avais un style de vie que j´aimais mais mon enthousiasme diminuait, c´est comme si je n´avait plus de défis, je ne me donnais plus de défis. Et c´est en rejoignant un groupe de personnes qui ont du succès, qui sont déjà prospères et en discutant avec elles, en allant chercher des informations aussi qui m´intéressaient, que tout d´un coup un nouvel horizon s´est ouvert, je me suis dit la voilà ma nouvelle passion. Donc ça à été une belle leçon, aussi c´est de me rendre compte que ce n´ai jamais fini et que quand on croit que c´est fini et qu´on se repose un peu trop longtemps sur ses lauriers on perd l´enthousiasme parce qu´il y a cette partie divine en nous qui a envie d´aller plus loin à chaque fois, et qui n´a pas envie de s´endormir elle, sur ses lauriers. C´est vraiment intéressant à vivre, et je pense que beaucoup d´entrepreneurs vivent ça, beaucoup de personnes dans leur vie aussi. Ce qui explique, je parle toujours de cette spirale d´expansion, dès qu´on la termine elle expire, et bien on commence à s´ennuyer parce qu´on connait, on connait les repères, on connait les croyances et c´est là qu´à un moment on se dit, bien je passe à autre chose et vers quoi est-ce que j´ai envie d´aller.

Max Piccinini : Vous allez chercher cette croissance permanente, être un éternel étudiant en tout cas, ne jamais tombé dans ce truc…génial.
Marcelle della Faille : C´est ça, et prendre toute difficulté comme un tremplin, moi c´est comme ça que je perçois les choses. Ce sont des tremplins que je me crée moi-même pour me dire bon et bien là qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? Quel choix, quelle décision tu veux prendre là maintenant ?
Pour avancer…

Max Piccinini : Fantastique, Waw…Merci pour ce que tu nous transmets Marcelle.
Moi j´aime beaucoup parler de raison d´être, et je pense que tous les gens qui réussissent ont une raison d´être, ils savent pourquoi ils se lèvent le matin. Est-ce que tu veux nous parler de ta raison d´être ?
Marcelle della Faille : Alors ma raison d´être quand j´ai vraiment lancé mon activité sur la loi de l´attraction, s´était de simplement de partager aux autres ce que j´avais moi-même découvert, c´est qu´on ne subit pas sa vie on l´a crée, on l´a crée par nos pensées. Et ça pour moi ça a été révélateur. La plupart des gens crée leur vie par leurs pensées négatives sur la société, sur la vie, etc. Si on peut le faire de façon moins agréable faisons-le de façon agréable en créant la vie que nous voulons créer. Et puis là maintenant j´ai un peu ciblé un autre canal, parce que je me rends compte qu´il y a réel besoin dans la société aujourd´hui par rapport à ça. C´est comment, il y a de plus en plus de petits entrepreneurs qui se lance grâce à internet entre autres, qui est un magnifique vecteur de possibilités. Mais souvent ces personnes n´arrivent pas à dépasser un certain plafond financier. C´est-à dire que si elles ont été salariées, qu´elles avaient l´habitude de gagner 1000 euros 2000 euros, elles lancent leur activité et elle n´arrive pas à dépasser ce montant. Et en même temps c´est du brut dans ces cas-là, ce n´est plus du net, c´est du brut. Donc elles ont encore moins que ce qu´elles avaient comme salarié. Et c´est là que je me suis dit qu´il y a quelque chose à faire pour aider ces personnes qui vivent de leurs passions donc qui devraient avoir un succès de plus en plus grandissant. Comment les aider à dépasser ce plafond et à réalisé leur rêve, à atteindre le style de vie qu´elles veulent atteindre. A partir de là je me suis rendu compte que la clé du problème s´était leurs relations à l´argent…leur relation qu´est ce personnage qu´est l´argent qui est une énergie mais qui est limité de nouveau par la société, les peurs, les croyances, etc…et qui continue à l´être par les messages, les films, les livres, les informations, etc.
Donc c´est fascinant, je me suis lancée il y a deux ans et demi dans cette recherche, de qu´est-ce que notre relation à l´argent et c´est fascinant de voir ce que je peux découvrir à ce niveau-là. Les liens qu´il y a par exemple entre l´argent et l´amour, des relations familiales et autres. L´argent et la mort.
Souvent les problèmes d´argent sont liés à des problèmes de personnes décédées à cause de problèmes d´argent, c´est étonnant ! Le sujet se l´argent est un vecteur magnifique de transformation. Donc voilà ça c´est devenu ma raison d´être.
Max Piccinini : Changer les choses par rapport à l´argent, ce qui leur permettrait d´avoir une vie bien meilleur quoi…

Marcelle della Faille : Tout à fait.

Max Piccinini : Fantastique ! Alors parle moi un peu de ta philosophie de vie, en général comment vois-tu le monde, quelle est ta perception, ta philosophie de vie ?

Marcelle della Faille : Ma philosophie a évolué évidemment dans le temps, mais là j´en suis arrivée à m´autoriser à avoir que tout va bien dans le monde, en tous les cas beaucoup de choses vont bien dans le monde, même si les médias montrent tout ce qui ne va pas…Je sais qu´il se passe énormément de belle chose qui se passe dans le monde, il suffit d´aller sur internet et vous allez voir un tas d´information qui explique que par exemple, rien que pour parler de l´environnement, et bien il y a de nouvelles forêts qui apparaissent, dont l´homme n´a même pas conscience, il y a de nouvelles espèces qui apparaissent dont on ne parle jamais ! Que se soit aux niveaux plante, aux niveaux animaux, etc. Donc il y a tout ce renouvellement de vie qu´on ne montre pas. Et donc moi mon intention c´est de porter ma focalisation sur ça. Et passe sur les espèces qui disparaissent, je sais que ça existe mais pour moi ça fait partie de cette spirale d´expansion. J´aime bien penser aux dinosaures, je me dis qui trouve que les dinosaures nous manquent aujourd´hui finalement ? Il y a personne…Quand je dis ça à mes enfants ils sont mort de rire, elles me disent : « Oh non non je n´imagine pas un dinosaure venir ici écraser la maison », etc. et c´est vrai ! Ça fait partie de l´évolution…Et c´est vrai qu´il y a des espèces qui disparaissent d´une façon horrible mais il y en a au contraire énormément d´autres qui apparaissent et qui montrent que la vie est toujours gagnante.
Et donc par rapport à ce qui se passe dans le monde, dans la société, c´est vrai qu´il y a aussi des choses horribles qui se passent, mais il y a des choses magnifiques qui se passent. Moi je veux soutenir le courant créateur de ce qui est magnifique dans le monde. Ma philosophie, c´est que tout est parfait, donc j´essaye de ne plus avoir de jugement « ceci est bien, ceci est mal, ce comportement est bien, ce comportement est mauvais… » Et me dire aussi que tout est déjà là, parce que c´est ce que j´expérimente aussi, j´ai un désir, ou plusieurs des personnes que j´accompagne ont un désir…et bien il est déjà là ! Le simple fait d´avoir lancé le désir l´univers nous l´a apporté, et nous la seule chose que nous avons à faire c´est de nous mettre au niveau de la réception de ce désir pour pouvoir le recevoir. Et nous le recevons quand nous nous sentons dans la même vibration que celle de l´univers qui est une vibration majoritairement de bien-être.
Donc cultivé ce mieux-être c´est souvent possible pour pouvoir recevoir ce que nous avons demandé.
Et ça c´est fabuleux je trouve comme philosophie de vie…ce n´est pas facile…je suis d´accord qu´il y a des jours je fais comme tout le monde, je pleur e sur moi, je me victimise mais ça fait du bien aussi. Simplement à un moment je me dis bon et bien maintenant j´ai envie de me responsabiliser, de récupérer mon pouvoir et de faire de nouveaux choix tout simplement.

Max Piccinini : Fantastique. J´apprends beaucoup…j´adore ! Tu es la meilleure à dire les choses tellement clairement…c´est fabuleux. Alors dit-nous si tu avais un conseil à donner aux personnes qui nous écoutent. Des gens qui veulent atteindre leurs équilibres et qui sont bloqués et qu´il y a peut-être un ou deux conseils…comme tu le souhaites. Lequel serait-il ?

Marcelle della Faille : Alors je dirais premièrement cessé de croire que ce que vous vivez-là c´est quelque chose que vous subissez… Je pense que ça c´est le vraiment le meilleur conseil. Ce que je remarque c´est dans la société, il y a beaucoup d´assistanat, le system est prévu pour qu´on ait besoin d´être assisté et ça nous empêche de récupérer notre pouvoir et de nous dire «  mais non, moi je ne veux pas gagner seulement ceci, ou je ne veux pas vivre cette situation…je veux au contraire créer ma vie selon mes critères »ce que j´appelle les nouvelles règles du jeu, et ça c´est le premier conseil que je dirais.
Donc regarder ce qui se passe dans votre activité si vous voulez par exemple qu´elle soit plus prospère et qu´elles sont les croyances que vous avez adopté, que vous avez retenu sans le vouloir et que vous pouvez transformer en quelque chose qui puisse être plus porteur pour vous.
Donc par exemple si vous avez la croyance que la quantité d´argent est limitée dans le monde parce que ce sont les banques qui impriment les billets, etc. C´est très limitant de croire ça. Il vaut mieux vous dire que c´est moi qui crée la quantité d´argent dont j´ai besoin pour chaque projet que je veux lancer, et c´est vraiment comme ça que ça se passe. L´univers crée les ressources dont on a besoin lorsque nous lançons une idée. C´est beaucoup plus porteur.
Et alors un deuxième conseil, c´est vraiment par expérience que je partage ceci, c´est que je me suis rendu compte que beaucoup d´entrepreneur, beaucoup de personnes aussi se compliquent la vie en pensant que l´autre a voulu leur faire du mal. Dont un commerçant ne leur rend pas toute la monnaie, il pense instinctivement et je pense que c´est notre cerveau humain qui fonctionne comme- ça…il pense que l´autre a voulu les avoir, il pense que l´autre a fait exprès. Et vous connaissez les accords Toltec…et bien c´est le troisième accord Toltec « n´interprétez pas le comportement de l´autre, n´interprétez pas la parole de l´autre, et croyez que l´autre est bon avant tout » parce que moi je crois vraiment fort au bien-être qui règne dans l´univers et donc je pense que c´est vraiment important de cultiver ça aussi parce que justement notre traumatisme nous ramène toujours à cette noirceur vers l´autre, alors que nous voyons toujours la divinité, la lumière dans l´autre, ça facilite énormément les relations et donc forcément la clientèle arrive plus facilement et les partenaires, les mécènes aussi… les sponsors, etc.

Max Piccinini : Fantastique ! Je sens qu´on va avoir un magnifique événement doublé à Paris dans quelque temps de ce que tu vas nous transmettre…et justement en rapport avec l´événement doublé qu´est-ce que tu vas nous transmettre. Moi la première fois que je t´ai entendu dans un séminaire, je me suis regardé avec mon épouse… « C´est extraordinaire ce qu´elle nous raconte… » Et vraiment très sincèrement…je suis beaucoup dans le personnel, j´ai beaucoup appris ce jour-là et je continue à en apprendre dans cette interview, qu´est ce que tu vas nous transmettre le 8 et 9 mars à Paris ?

Marcelle della Faille : Alors comme je le disais tout à l´heure je suis vraiment dans cette recherche par rapport à notre relation à l´argent et j´ai découvert que ce qui fait que beaucoup de personnes entretiennent une impression de manquer d´argent de ne pas avoir assez, et d´être dans cette peur de manquer ou de perdre aussi, c´est relié à la notion d´estime de soi, d´amour-propre et de valeur que l´on se donne…et j´ai vraiment envie de pour l´instant de creuser un peu ce courant-là. Comment élever notre sentiment de valeur personnelle, pour élever notre point d´attraction, notre capacité d´attirer…
Parce qu´imagine qu´on soit des millions à avoir élevé notre sentiment de valeur personnelle, on va attirer des millions aussi, non seulement on va faire tache d´huile, on va influencer le comportement d´autre personne mais aussi on va élever le niveau d´abondance de la planète. Puisque nous créons en fonction de ce que nous croyons. Donc si nous croyons que nous pouvons être beaucoup plus abondants que nous le sommes aujourd´hui, nous pouvons créer une planète où tout le monde est abondant. Je ne dis pas que c´est ce que je veux imposer à tout le monde, mais je pense qu´il y a beaucoup de personnes pour qui ce message, ce comment faire surtout pourrait aider à vivre une vie beaucoup plus agréable, et moins stressé, moins focalisé sur le manque ou la peur de manquer.
Donc il y a cette notion, ce lien entre la valeur et l´abondance.

Max Piccinini : Fantastique !
Je suis impatient d´écouter ton intervention à Paris…Un grand grand merci à toi Marcelle pour avoir pris ce temps et d´avoir passé cette sagesse. Je crois que les gens qui vont écouter cette interview vont beaucoup apprendre… ça va faire quelque tilt déjà et ils vont en savoir plus pour leurs événements et donc je vous invite au passage à aller sur le site de Marcelle c´est

www.loi-d-attraction.com
vous le verrez à l´écran et Marcelle a de merveilleuses choses à transmettre, allez sur son site, inscrivez-vous à sa newsletter, il y a beaucoup de choses que vous aller apprendre et je vous invite à cliquer sur le bouton j´aime…laissez-nous un petit commentaire pour nous dire de ce que vous avez pensé de cette interview. Partagez là et un grand merci à toi Marcelle, et au plaisir de tous vous rencontrez, de te rencontrer les 8 et 9 Mars à Paris.

Marcelle della Faille : Ce sera avec un grand plaisir, et j´ai vraiment hâte d´y être, d´être dans cette énergie, de toutes ces personnes qui vont dans ce même but de réussir. Je pense que c´est la meilleure chose que l´on peut offrir à la planète aujourd´hui.

Max Piccinini : Merci à toi Marcelle.