6- Etre plus tolérant

6e conseil pour développer l’habitude d’être heureux

Soyez plus tolérant envers les autres. Ce n’est pas si grave que ça si votre conjoint a oublié d’abaisser le siège de toilette ou si votre conjointe n’a pas fermé les portes d’armoire dans la cuisine. Cela tend à accepter que l’autre ne soit pas comme vous ou ne fasse pas comme vous le souhaiteriez..Nous sommes toutes et tous faits du même bois, et pourtant si différents dans nos façons de penser et d’appréhender le monde. Alors pas de quoi en faire tout un plat lorsqu’il s’agit de broutilles. Vous perdez inutilement votre énergie et ça ne sert à rien. Et n’oubliez pas que vous envoyez des signaux à votre ordinateur intérieur, qui ne manquera pas de vous le resservir un jour ou l’autre..!

Etre tolérant, c’est juste accepter que le monde autour de nous ne peut être changer que si nous-mêmes changeons. En d’autres termes, ce n’est pas le monde qui change mais la vision que nous en avons. Si vous êtes très calme intérieurement et que quelqu’un soudain claque une porte, cela ne perturbera que très peu votre tranquillité intérieure, si au contraire vous êtes sous-pression, il ne peut y avoir aucun recul entre le bruit de la porte qui claque et votre stress, vous allez immédiatement le vivre comme un agacement et votre système nerveux accusera encore un peu plus d’irritabilité. La porte elle, aura claqué de la même façon dans les 2 cas!

Soyez aussi plus tolérant envers vous-même, cessez de vous traiter de tous les noms d’oiseaux dès que vous faîtes une erreur..! Encouragez-vous plutôt à faire mieux la prochaine fois, ou à être plus présent à ce que vous faîtes, acceptez simplement de n’être pas (encore) parfait et considérer que vos erreurs sont là pour vous montrer où vous pouvez vous améliorer. Remerciez-vous d’avantage lorsque vous vous rendez compte que vous n’êtes pas en phase, car cela va vous permettre de réajuster votre comportement.

En conclusion, la tolérance envers autrui ou soi-même ouvre les portes de l’esprit et permet de se focaliser sur l’essentiel et de ne pas gaspiller son énergie sur des futilités. Observez-vous et notez combien de fois par jour vous gaspillez votre énergie soit sur des choses que vous ne pouvez pas changer comme les actes ou les comportements des autres, soit sur vos propres imperfections.

J’espère que ce conseil vous aura été utile, vous pouvez vous-aussi ajouter votre grain de sel, en témoignant sur votre vécu, ou en ajoutant quelque chose sur le sujet.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.