5 – Aider une personne

5e Conseil pour développer l’habitude d’être heureux

Aider une personne sans attendre de recevoir quelque chose en retour. La personne la plus heureuse est celle qui fait le bonheur du plus grand nombre de personnes. Le bonheur est un parfum que l’on ne peut répandre sur autrui sans en faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même.

Rendre service gratuitement est un acte généreux et désintéressé. On se sent porté à agir au bénéfice d’autrui sans y trouver d’intérêt, mais seulement parce qu’on s’y sent poussé naturellement. Ce n’est ni l’intérêt, ni la morale qui parlent alors. C’est beaucoup plus ‘’naturel’’ que cela. Un enfant tend spontanément son jouet à un inconnu. Un processus indépedant de notre volonté pousse à agir “gratuitement” : nous ne sentons pas que notre volonté s’y mêle. Cela vient ‘’tout seul’’, et cela ne nous sert a priori à rien. Spontané, l’acte paraît né de rien et nullement déterminé.

Et ce désir tend vers l’autre. Il est tout simplement bon de faire plaisir, ne serait-ce que parce qu’alors on se considère soi-même avantageusement. Agir pour le plaisir, c’est encore savourer le prix de ce plaisir. Aussi naïf soit-il, le bienfaiteur est un sage qui a compris son intérêt.

L’acte gratuit est gratifiant, et l’ascenseur reviendra sûrement mais peut-être pas là où on l’attend forcément !!

Merci pour vos ajouts et commentaires juste en-dessous !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.